À propos de moi

À propos de moi

Mon histoire est parsemée de professeur·e·s formidables qui ont ouvert des horizons, développé ma sensibilité et contribué sans le savoir à la création de ipaia.eu.

Elle commence à Perpignan (France), où j’ai débuté l’accordéon à l’âge de cinq ans. C’est avec beaucoup de gratitude que je pense à Yannick Ponzin, qui m’a accompagnée 15 ans le long de cet apprentissage.

À l’âge de 19 ans je pars étudier l’accordéon auprès de Prof. Hans Maier à la Musikhochschule de Trossingen (Allemagne). Je n’oublie pas d’emporter ma flûte traversière, dont j’ai commencé l’apprentissage trois ans auparavant, pour le plaisir.

Ainsi commencent des études qui dureront huit ans et au fil desquelles la place occupée par la flûte sera de plus en plus importante. Tout d’abord grâce à Sandrine Francois (Conservatoire de Strasbourg), puis à Antje Langkafel (Musikhochschule de Trossingen). Au programme des premières années: travail, travail, travail… Du sport ? Pas le temps !

Jusqu’au jour où apparaissent des douleurs dans mon bras gauche, puis dans mon bras droit. Séances de kinésithérapie, visites chez différents médecins… Je suis obligée de développer une nouvelle façon de travailler, pour pouvoir aller jusqu’au bout de ma formation artistique en accordéon classique et de mon Bachelor de flûte traversière.

Je travaille moins mais plus efficacement, je programme des pauses, je fais des étirements et du sport entre les sessions de travail pour soulager mon corps.

Surtout, je me pose beaucoup de questions : Comment fonctionne mon corps lorsque je joue ? D’où proviennent ces douleurs ? Comment aurais-je pu les éviter ? Quel est le rôle de la respiration ?

Pour apporter des réponses à ces questions, je décide de faire un master de pédagogie musicale ayant pour thème la santé des musiciens. Je suis accompagnée par Friedemann Gisinger et Andrea Elser, qui m’aiguillent dans mes recherches tout en me transmettant leur amour de la pédagogie.

C’est lors de ces recherches que je réalise l’importance d’un travail corporel spécifique selon l’instrument ainsi que la nécessité de sa mise en place dès le début de l’apprentissage.
J’entreprends alors de l’intégrer à mon enseignement, d’abord de manière instinctive puis de plus en plus construite et méthodique, sans pour autant m’appuyer sur une méthode en particulier.

En septembre 2016, j’obtiens le poste de professeure de flûte traversière et d’accordéon à Bregenz (Autriche). Je découvre le yoga Iyengar chez une enseignante formidable, Susanne Menke.

Non contente de développer auprès d’elle ma conscience corporelle grâce à des indications très précises, je découvre une pédagogie du mouvement qui fonctionne.

Enthousiasmée, je décide de m’approprier cette pédagogie et commence en septembre 2018 une formation de professeure de yoga qui durera deux ans, ainsi qu’une formation de yoga pour enfants.

Ma passion reste encore et toujours la musique, que je considère comme un moyen d’expression, de connaissance de soi et du monde qui nous entoure. J’estime toutefois qu’il est de mon devoir d’aider mes élèves à développer leur conscience corporelle afin qu’ils et elles puissent déployer leur musicalité librement tout en prenant soin de leur corps. J’incorpore ainsi le yoga à mon enseignement jour après jour de manière douce, individuelle et ludique, dans la continuité du jeu instrumental.

ipaia.eu est le fruit de cette histoire et se veut être un outil pour aider chaque musicien·ne à allier yoga et travail instrumental.


Ils font confiance à Ipaia